Formation

En France, cinq années d’études supérieures sont nécessaires pour obtenir le diplôme d’état de sage-femme.

Compétences

Les sages-femmes exercent auprès des femmes en bonne santé, elles peuvent :

Pendant la grossesse :
• assurer la surveillance médicale et l’accompagnement de la femme, de la déclaration de grossesse jusqu’à l’accouchement
• aider les futurs parents à préparer l’accouchement et l’accueil de l’enfant
• pratiquer l’échographie
• pratiquer l’accouchement normal.

Après l’accouchement :
• assurer la surveillance médicale des suites de la naissance pour la mère et le nouveau-né, en maternité et à domicile
• accompagner et suivre l’allaitement, quel qu’il soit, au sein ou au biberon
• réaliser l’accompagnement de la mère et du couple après la naissance
• réaliser la consultation postnatale, six à huit semaines après l’accouchement
• pratiquer la rééducation périnéo-sphinctérienne liée à l’accouchement tout au long de la vie quel que soit l’âge.

Depuis 2009, le suivi gynécologique de prévention et la prescription de contraception pour les femmes en bonne santé sont également assurés par les sages-femmes.
En cas de pathologie, elles orientent vers le médecin spécialiste le mieux adapté.

Droit de prescription

Les sages femmes peuvent prescrire les examens complémentaires, les traitements nécessaires pendant la grossesse, l’accouchement, les suites de naissance ainsi que les contraceptifs et certains vaccins.

Ordre et déontologie

Toute sage-femme en exercice est inscrite à l’ordre des sages-femmes et doit se soumettre au code de déontologie de la profession.
A tout moment de la vie, toute femme (ou couple) peut solliciter directement une sage-femme.